Les différents gains possibles au SO5 (football fantasy de Sorare)

Dans cet article nous allons voir les différents prix que proposent les ligues Sorare, afin d’évaluer les gains purs que permet le jeu (si on fait partie des vainqueurs évidemment, mais aussi en D4 en marquant un nombre minimum de points).

Nous allons voir que suivant la division, les perspectives de gains sont bien différentes (qu’il s’agisse d’ETH ou de valeur intrinsèque du NFT remporté), et qu’on ne va pas pouvoir gagner Cristiano Ronaldo Super rare quelle que soit la ligue… Pour autant, les concepteurs du jeu ont su se montrer généreux, et voici les récompenses possibles.

Introduction : Vidéo de No-Limit qui découvre ses récompenses Sorare D2 U23

NDLR : vidéo ajoutée 1 mois après la parution initiale de l’article


Pour la petite histoire, si on estime la valeur des 2 équipes (D4 et D2) qui génèrent cette récompense, on tombe sur 12 000€. Pour être tout à fait exact, il faudrait prendre en compte les remplaçants qui gravitent autour, et ont permis d’aligner 10 joueurs qui ont joué. On prendra donc comme valeur 20 000€.

Ce serait déjà très bien de valoriser 4000€ d’intérêt sur 20 000€ investit (ROI 20 %), mais cela ne tient pas compte du fait qu’on est à seulement 1 mois de jeu (et dans une période ou aucun championnat ne jouait)… A cela s’ajoute le fait que l’effectif qui a couté 20000€, se revendrait aujourd’hui facilement 25000-26000€ avec la montée du marché…. Bref on aurait quasiment 50 % de rentabilité en 1 mois. Alors cela reste très spécifique, c’est un cas particulier avec un podium en D2, mais sur les 70 prochaines participations, il serait étonnant de ne plus rien gagner…

Bref les autres extrapolations sont ci dessous, telles que nous les écrivions il y a 1 mois :

1) Comparaison des prix / récompenses NFT des divisions Global All Star ?

Alors pardonnez-moi d’avance, mais si les récompenses sont proportionnelles au nombre de managers en lice, il est probable que je sous évalue un peu les récompenses des ligues (en effet j’écris cet article au pire moment, c’est à dire après l’Euro / Copa America et avant la reprise des championnats européens), donc moins de matches se jouent et moins de managers sont en lice. Au besoin je reviendrai plus tard actualiser tout ça.

Nous nous intéressons aux divisions de la compétition Global All Star, qui permet d’inscrire des joueurs de tous âges et venant du monde entier (à l’inverse de compétitions comme l’European Champions par exemple, qui n’accepte que des joueurs venant des 5 grands championnats européens).

Division 1 : Equipe avec 3 cartes uniques (minimum) nécessaires pour participer (c’est donc réservé aux très gros budgets, supérieurs à 20 000€ selon moi si vous débarquez aujourd’hui sur Sorare)

Il y a 14 participants, et les 3 premiers sont récompensés. Respectivement dans les 3 colonnes, en SR : Star, Tier 1 et Tier 2….. On voit que les stars font plus rêver, mais c’est méconnaître les tier 1 et 2. Elles marquent des points en SO5, donc même moins glamours, elles ont de la valeur.

Un Robert Lewandowski bleu vaut aujourd’hui dans les 15 000€ sur le marché…

 

Division 2 : Equipe avec 3 cartes  SR (super rares, minimum) nécessaires pour participer + 1 Unique et 1 rare possibles.

 

2 colonnes : cartes super rares tier 1 / tier 2. On ne gagne que des cartes super rares, mais pas de superstar à l’horizon. Ceux qui rêvent du Lewandowski bleu, ce ne sera déjà plus ici.

Division 3 : Equipe avec 3 cartes rares, 2 SR possibles

Alors excusez la présentation un peu différente, mais je me devais de vous montrer la colonne de droite. En effet avec les cartes rares, le supply restant ( à savoir le nombre de carte restant à émettre par joueur, sur les 100 max prévues), est très différent d’une carte rare à l’autre. Cela joue sur les probabilités de toucher telle ou telle récompense. Au plus il reste de cartes, au plus il est probable de la tirer en récompense. Ce système existe aussi pour les SR, mais en fin d’année comme aujourd’hui, il ne reste plus qu’un exemplaire de star sur les 10 prévues, c’était donc moins pertinent d’afficher la colonne.

A noter que les valeurs à côté du prize pool sont une moyenne… Tirer Neymar (qui se négocie en NFT rare à 3ETH sur le marché), rapportera plus que Lautaro Martinez.

 

Division 4 : Equipe avec 4 cartes rares minimum, 1 blanche possible (mais avec malus de -40 % sur la performance, donc merci d’oublier cette possibilité).

Voici la DH de Sorare : la D4……. Et pourtant ! Quelle erreur vous feriez de la mépriser ! C’est la seule division qui offre un palier pour tous, indépendamment de votre classement. Si vous faites plus de 250 points, vous êtes sûr de toucher les 0,02ETH ! Cela peut sembler ridicule, mais au contraire… Sur 38 semaines, cela vous permet de cumuler une somme rondelette qui fait partie de votre rendement. Si vous faites vos points 1 semaine sur 2, cela fait 600€, alors ne faite pas l’impasse sur la D4, rien que pour ça… Et puis on voit qu’on peut gagner 1 star rare jusqu’à la 8e place et une tier 2 jusqu’à la 122e place. C’est non négligeable.

 

2) Peut-on calculer des ROI ?

Oui, et surtout pour la D4 où votre rendement n’est pas relatif au classement. Pour les autres, je ne vais pas m’y risquer ici. Je vous conseille l’article sur les différentes valeurs investies, où je me risque un peu aux calculs de ROI en fonctionnement des budgets investis. Forcément il faut faire des hypothèses sur les classements obtenus pour obtenir quelque chose :

Investissement de 1 000€ dans Sorare et rendements possibles

Investissement de 5 000€ dans Sorare et rendements possibles

Investissement de 10 000€ dans Sorare et rendements possibles

Investissement de 50 000€ dans Sorare et rendements possibles

 

Conclusion

Les prize pools restent très ouverts, même si ne nous le cachons pas, même avec une bonne équipe le top 3 n’est pas facile vu le nombre de joueurs. Pour gagner, il faudra sans doute tenter sa chance plusieurs fois, et ne miser que sur des cartes fortes… Les joueurs à 40 de moyenne, sauf à tomber le jour où ils sont tous en super forme au même moment, offrent peu de chances de jouer un top3. Mais dans les divisions faibles, de nombreuses places sont payées, donc vous ne ferez pas choux blanc systématiquement. Un flux régulier de rewards et envisageable via la D4, donc pour moi elle doit être conservée quelle que soit la stratégie d’investissement.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *