Un nouveau niveau de rareté a été annoncé par Sorare

Noir, bleu, rouge et… Bientôt une nouvelle couleur de cartes payantes (encore  moins chères que les rares de couleur rouge) va faire son apparition. Cette rareté a pour but d’ouvrir le jeu au plus grand nombre, car comme on l’a vu dans de précédents articles, avec moins de 1000€ de budget Sorare c’était compliqué de monter une équipe très compétitive, et le facteur chance devenait prépondérant ! Toucher le mass market passait donc par cette nouvelle « scarcity » (rareté) pour le développement de Sorare, comprenez par là que les concepteurs devait en passer par l’édition de cartes moins rares (peut-être émises à 1000 exemplaires par an ?) mais accessibles à Monsieur et Madame tout le monde.

Adossé à une accélération du réseau, une application mobile (et peut être un jour la démocratisation de l’accès à la cryptomonnaie d’ETH), voilà sans doute comment Sorare avait pu convaincre des investisseurs de miser récemment très gros sur l’entreprise. Ce nouveau niveau de rareté aura un impact sur le prix des cartes, nous l’étudierons plus en détail dans cet article, à finaliser [19/07/2021]

1) Propriétés du nouveau niveau de rareté NFT Sorare

 

A l’heure où j’écris ces lignes le mystère reste complet sur le niveau de rareté des cartes. Si l’on suit la logique mathématiques qui se dessine actuellement, lorsqu’un facteur 10 sépare l’édition des cartes (Rares 10 fois plus nombreuses que les Super Rares, elle même 10 fois plus nombreuses que l’Unique) on a un marché qui tourne dans un range de 5 pour le prix (les rares sont 5 fois moins chères que les super rares, elles même 5 fois moins chères que les uniques, si on doit faire une approximation). On pourrait donc imaginer que pour rendre le marché accessible aux budgets de 100-200€, Sorare ait imaginé de sortir une nouvelle rareté de carte à 1000 exemplaires par an. Cela permettrait de s’attaquer directement au marché des parieurs en ligne.

Pas tous les joueurs de Zebet, Winamax ou PMU (pour ne citer qu’eux), vont migrer vers Sorare. Mais si le vase communiquant n’est même que d’un joueur sur dix, on va assister à une explosion du nombre de managers. Et puis il n’y a pas qu’eux à récupérer : les fans de Football Manager, Mon Petit Gazon, et même ceux qui n’avaient encore trouver chaussure à leur pied en termes de jeu, constituent un réservoir supplémentaire de croissance.

La possibilité d’attaquer le mass market va d’ailleurs ouvrir une autre possibilité à Sorare : celle de faire de la publicité. Avec la dernière levée de fond, on peut imaginer qu’une partie sera consacrée à la publicité pour évangéliser le marché.

Dès lors on peut se demander quels seront les impacts sur le marché actuel de ces afflux de managers.

2) Impact possibles sur le marché existant (court terme) ?

Avant que les nouveaux managers affluent, il y aura d’abord les nouvelles cartes. On devrait donc avoir pas mal de managers actuels qui achèteront les nouvelles cartes, ne serait-ce que pour avoir certains joueurs qu’ils n’ont jamais pu avoir en rare / super rare / unique. Et puis si ces cartes ouvrent droit à de nouvelles divisions, certains veulent jouer « full stack » (c’est à dire jouer toutes les divisions possibles) donc les gros joueurs vont acheter ces nouvelles versions… Il se pourrait donc que les première enchères se soient pas si basses qu’on pourrait le croire.

On aura sans doute un peu moins de pression à l’achat sir le marché des R, SR, U, mais cela vite rentrer dans l’ordre une fois tout le monde équipé. On va même réaliser le potentiel de croissance via le mass market, et sans doute que les prix vont repartir à la hausse.

3) Impact possibles sur le marché existant (long terme) ?

A long terme, il y aura sans doute de plus en plus de postulants au marché rare, super rare, unique, que ce soit par la progression des joueurs émergeants des basses divisions, ou par l’arrivée de joueurs avec de gros capitaux (la popularité du jeu amène des managers à tous les niveaux de la chaîne alimentaire). Pas tout le monde ne sera obligé de commencer en division faible.

 

Evidemment, cet article est plein de conjectures, mais il faut de temps en temps en faire pour essayer de voir comment pourrait évoluer un marché, et donc, son propre actif de cartes !

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *